Identité : être diariste, tenir un journal intime

Inès Corinto

Chère Lectrice, chère Lectrice,

Cette semaine j’ai commencé un nouveau journal intime. Je me suis dit qu’il est temps que je partage avec toi l’intérêt que je porte aux journaux intimes.

Durant mon enfance j’ai eu des journaux secrets comme beaucoup de petite fille, agenda secret avec le petit cadenas tu vois le genre ?

Des années sont passées. Et là un jour alors que j’étais en cure thermale pour mes soucis de colonne vertébrale j’ai commencé à raconter mes journées, mes souvenirs de ces dernières années, mes découvertes etc. J’avais pris dans mes affaires un cahier d’école vierge. Ca été le premier d’une petite série.

Rentrée en première année universitaire. Il a changé de forme. Celui a même un nom , le Nœud Rouge. C’est un classeur rouge avec des feuilles volantes à grands carreaux.

Mes études littéraires m’ont accompagné dans l’écriture de mon journal. Grâce à elles j’ai pu en apprendre beaucoup de choses sur le sujet.

Etre diariste, qu’est-ce que c’est ?

D’où vient le mot  » diariste  » ? C’est un mot emprunté à l’anglais, qui a été introduit en France en 1952 par Michèle Leleu dans son ouvrage pionnier Les Journaux intimes (PUF), première étude développée consacrée à ce genre en français.

( source : https://www.autopacte.org/Diariste.html )

Avec une amie nous avions eu l’occasion de faire un exposé sur le sujet.

J’ai lu quelques extraits de journaux intimes de personnes connues surtout. Celui que j’ai le plus lu c’est celui de Virginia Woolf.

De nombreux ouvrages existent si tu souhaites te documenter sur le sujet. Avec du recul les 3 références qui m’ont le plus intéressé  et été utile sont :

  • Françoise Simonet Tenant, Le journal intime, genre littéraire et écriture ordinaire.
  • Philippe Lejeune est un des grands spécialistes du sujet .
  • Colette Becker, Les écritures de l’intime de 1800 à 1914 – Autobiographies, Mémoires, journaux intimes et correspondances.

 

Forme : Le journal intime, un objet

Un journal intime c’est un objet. Avec du recul je constate une évidente évolution dans mon choix de sa forme.

1 : les cahiers à carreaux qu’on utilise pour les études / 2 : le classeur avec des feuilles , le Nœud Rouge/3 : les carnets de chez Quo Vadis/4 : les carnets de chez Herlitz/ 5 : les carnets de chez Paperblanks

Un conseil si tu souhaites tenir un journal intime prend le temps de choisir où tu souhaites écrire. Je pense que c’est un premier pas dans le travail d’introspection que peut permettre cette forme d’expression.

Avec les miens l’évolution que j’observe ne me surprend pas. Au début la forme était plus commune on va dire et au fil du temps le motif, la couleur, la taille, l’illustration touche à des parties plus subtiles de celle que je suis. A chaque fois que j’en termine un je prends beaucoup de temps et de plaisir à aller en acheter un autre, petit cadeau d’amour de soi.

Fond : l’écriture

Régularité

Je pense pouvoir dit que je suis une diariste assez régulière. Au maximum je crois que je suis restée une semaine sans écrire ( à vérifier ). Je pense que mon intérêt pour la littérature, l’écriture et la culture de façon générale contribue à cette régularité. Dans mon cas il est assez facile de le savoir puisque je note toujours la date. On peut dire que je tiens un journal de façon régulière depuis 2008 .

Le style. Il varie en fonction de la personne qui écrit forcement. Il évolue avec nous. J’aimerai bien qu’un jour on étudie les miens.

Pourquoi ? Motifs d’écriture

Là aussi cela dépend de chacun. Mais les raisons récurrentes sont à mon sens : se confier, partir à la connaissance de soi, vouloir laisser une trace etc

Personnellement c’est à peu près pour ces raisons-là. J’aime beaucoup ce qu’on appelle les écrits de l’intime. J’en utilise surtout deux : le journal intime et les lettres .

Conseil : si tu as vraiment envie de te mettre à en écrire un ne laisse personne te décourager. Ce n’est pas réservé aux petites filles. Pourquoi s’en priver si c’est vraiment ce que tu souhaites ?

Relecture

Parfois il m’arrive de tous les ressortir . Je les feuillette. Je les observe avec une certaine joie. Puis je les ouvre au hasard et j’en relis des passages. Instant privilégié avec soi même .

Le mien il participe activement à mon épanouissement personnel.

C’est un ami, un outil, un pont vers moi, un compagnon de route.

 

Si tu as des questions sur le sujet n’hésites pas à m’écrire.

A bientôt

Inès Corinto

 

 

 

 

 

 

 

Inès Corinto

Author Inès Corinto

Ines CORINTO est une jeune une jeune artiste qui s’exprime au travers de différentes formes artistiques(vidéo, danse, performance, écriture, etc.). Pour elle tout a commencé très tôt. Son premier amour a été l’écriture et suivi de très près par la danse qu'elle a découverte à l’âge de 5 ans. Elle a découvert le goût de la peinture en 2015 quasiment en même temps que la découverte des performances artistiques.

More posts by Inès Corinto

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :