La vie est facile, ne t’inquiète pas de Agnès Martin – Lugand.

Inès Corinto

           Aujourd’hui je viens vous parler de mon dernier gros coup de cœur lecture : La vie est facile, ne t’inquiète pas de Agnès Martin – Lugand. Cela faisait longtemps qu’il m’appelait. Ce qui me faisait hésiter c’est que ce livre à un début Les gens heureux lisent et boivent du café. Finalement j’ai sauté le pas un lundi matin dans une gare. Quelle merveilleuse surprise ! Les premiers mots lu l’histoire m’a happée et tenue jusqu’à la fin avec une force régulière et délicieuse. J’ai retrouvé cette sensation si spéciale que vous procure la lecture d’un livre qui vous touche les fibres profondes de votre âme : un mélange d’excitation, de bien être

.13882599_699333450218297_7762485807213974912_n

           L’héroïne de cette histoire s’appelle Diane elle est l’heure gérante d’un café littéraire parisien aux « Gens heureux lisent et boivent du café ». Elle avait fait un voyage en Irlande qu’elle avait entrepris suite à un drame dans lequel elle a perdu son mari et sa fille.

« Alors que j’étais inconsolable, il m’avait mise sur le chemin du deuil de mon mari. J’avais fini par me sentir libérée de lui aussi. J’étais prête à m’ouvrir aux autres. »

A Paris elle partage son temps entre son café et son meilleur ami Félix qui travaille avec elle. Diane souhaite se reconstruire  un  de ses souhaits est de trouver l’amour. Elle tombe sous le charme de Olivier qui semble avoir tout pour la combler. Mais la vie est pleine de surprises, fort heureusement n’est-ce pas ?

            Une ode à l’espoir

        Quand la vie vous frappe en plein fouet elle sait aussi vous donner de nouvelles raisons d’y croire après quelques bouleversements je vous l’accorde. Cette histoire nous montre bien qu’il faut toujours y croire.

« La vie n’avait épargné personne à cette table (…). Et pourtant, chacun faisait en sorte de rebondir, de vivre avec, de se contenter de petits moments heureux; un mélange d’instinct de survie et de fatalité. Ils m’avaient accueillie avec mes casseroles, et continuaient à le faire. J’étais parmi eux et j’étais bien.« 

           Une invitation à faire confiance à la vie et à son cœur

            En effet Diane se questionne et elle va devoir faire des choix alors que plusieurs chemins se présentent à elle. C’est en sondant les profondeurs de son coeur qu’elle va trouver le chemin du bonheur. En choisissant d’écouter son cœur elle va voir  au fil du temps ses peurs disparaître. Je pense notamment à son  rapport difficile aux enfants suite à la perte de sa fille .

« Les enfants avaient un sixième sens pour trouver la fêlure. Ce petit garçon me prouvait que mes gestes, mes paroles étaient imprimés, marqués au fer rouge par la maternité, par celle que j’avais été, que je le veuille ou non. »

« Laisse le temps faire son oeuvre, souris, ne pleure pas, écoute ton cœur »

« Pas du tout… j’avais quelques craintes, je peux te l’avouer… mais depuis que je suis là, je sais que c’est la meilleure décision que j’aie prise. »

 

En somme un livre qui fait du bien , qui nous tient du début à la fin sans essoufflement grâce à la plume de l’auteur simple , efficace et juste .

 

Inès C

Inès Corinto

Author Inès Corinto

Ines CORINTO est une jeune une jeune artiste qui s’exprime au travers de différentes formes artistiques(vidéo, danse, performance, écriture, etc.). Pour elle tout a commencé très tôt. Son premier amour a été l’écriture et suivi de très près par la danse qu'elle a découverte à l’âge de 5 ans. Elle a découvert le goût de la peinture en 2015 quasiment en même temps que la découverte des performances artistiques.

More posts by Inès Corinto

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :