What the body does not remember : 27 ANS après

Inès Corinto

Bonjour Lecteur ,

Parlons spectacle de danse aujourd’hui , mais attention pas n’importe quel spectacle.

27 ans après sa première représentation , la Compagnie Ultima Vez et Wim Vandebeybus nous ont présenté au Carreau de Forbach leur première oeuvre : What the body does not remember . Un quart de siècle après la première,  la compagnie se lance dans une tournée mondiale avec une nouvelle équipe.

Véritable saut dans l’histoire de la danse que la réprésentation de hier. En effet lors de sa première représentation cette oeuvre avait  marqué son époque.

Pour cette occasion la salle du Carreau était bondée afin accueillir What the body does not remember ? Nous avons découvert un spectacle puissant , moderne et captivant de part l’énergie dégagée par les danseurs. Celui ci se déploie en différents tableaux énergiques et empreints d’une certaine poésie. Véritable performance physique. D’ailleurs Eduardo Torroja , l’assistant de Wim Wandekeybus nous a avoué qu’il qualifie les danseurs d’athlètes.

En effet après la réprésentation le Carreau a organisé une rencontre avec l’assistant de Wim Vandekeybus et  un des danseurs Jorge Jaurregui Allue.

Plusieurs questions ont été posé. Un spectateur les a interrogé sur la signification du titre.  Pour le danseur basque cela fait référence aux mouvements instinctifs dont on ne se souvient pas toujours.

Une spectactrice qui avait vu la première en 1987 témoignait du fait que le spectacle était toujours autant magnifique qu’a l’époque .

Un échange très riche où Eduardo Torroja nous évoquait en toute humilité les coulisses de la réalisation de cette oeuvre .

J’espère que tu étais parmi les spectacteurs Lecteur .

Si c’est le cas n’hésite pas à partager ton ressenti.

On se retrouve bientôt Lecteur

Bonne journée

Petite Plume

 

 

 

Inès Corinto

Author Inès Corinto

Ines CORINTO est une jeune une jeune artiste qui s’exprime au travers de différentes formes artistiques(vidéo, danse, performance, écriture, etc.). Pour elle tout a commencé très tôt. Son premier amour a été l’écriture et suivi de très près par la danse qu'elle a découverte à l’âge de 5 ans. Elle a découvert le goût de la peinture en 2015 quasiment en même temps que la découverte des performances artistiques.

More posts by Inès Corinto

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :